Fusion-acquisition: les tendances du marché actuel


Les opérations de fusion-acquisition occupent une place centrale dans le paysage économique mondial. À l’heure où la concurrence s’intensifie et les marchés évoluent rapidement, ces opérations sont devenues incontournables pour les entreprises cherchant à se renforcer, à innover ou à étendre leur présence géographique. Dans cet article, nous vous proposons un tour d’horizon des tendances qui marquent le marché actuel des fusions-acquisitions.

Un marché en pleine croissance

Malgré les incertitudes économiques liées à la pandémie de Covid-19, le marché des fusions-acquisitions a connu une croissance remarquable en 2021. Selon Mergermarket, les transactions annoncées au cours des neuf premiers mois de 2021 ont atteint un montant global de 4 000 milliards de dollars, soit une hausse de 45 % par rapport à la même période en 2020. Cette dynamique est notamment alimentée par la reprise économique et l’accès facile au financement, avec des taux d’intérêt bas et une abondance de liquidités sur les marchés financiers.

L’appétit pour les technologies et l’innovation

Le secteur des technologies est sans conteste l’un des moteurs principaux du marché des fusions-acquisitions. Les géants du numérique comme Google, Apple, Facebook et Amazon n’hésitent pas à racheter des start-ups innovantes pour renforcer leur positionnement et accélérer leur croissance. Par ailleurs, les entreprises de secteurs plus traditionnels cherchent également à acquérir des compétences technologiques et numériques pour se transformer et s’adapter aux nouvelles exigences du marché. Ainsi, selon Dealroom, les acquisitions de start-ups par des entreprises non technologiques ont augmenté de 40 % en 2021 par rapport à 2020.

Le boom des opérations transfrontalières

Les fusions-acquisitions transfrontalières sont également en forte croissance, reflétant la mondialisation croissante des marchés et la volonté des entreprises d’étendre leur présence géographique. Selon le cabinet d’avocats Baker McKenzie, les transactions transfrontalières ont représenté près de la moitié des fusions-acquisitions annoncées en 2021, avec une hausse particulièrement marquée pour les opérations entre l’Europe et les États-Unis. Cette tendance est notamment portée par les secteurs de la santé, de la technologie et des énergies renouvelables.

L’essor des fusions-acquisitions dans le secteur de la santé

La pandémie de Covid-19 a mis en lumière l’importance stratégique du secteur de la santé, suscitant un regain d’intérêt pour les fusions-acquisitions dans ce domaine. Les laboratoires pharmaceutiques et les entreprises de biotechnologie cherchent notamment à consolider leurs activités, à diversifier leur portefeuille de produits et à accélérer la mise sur le marché de nouvelles thérapies. Selon EY, les transactions dans le secteur de la santé ont atteint un niveau record en 2021, avec une croissance de 29 % par rapport à 2020.

Les fusions-acquisitions dans les énergies renouvelables et l’économie verte

Face aux enjeux climatiques et à la transition énergétique, les entreprises du secteur des énergies renouvelables sont de plus en plus actives sur le marché des fusions-acquisitions. Elles cherchent notamment à consolider leur positionnement, à diversifier leurs sources d’énergie et à accélérer le développement de projets d’infrastructures. Selon PwC, les transactions dans ce secteur ont augmenté de près de 50 % en 2021 par rapport à 2020, portées notamment par l’éolien et le solaire.

Les SPAC, nouvel acteur majeur du marché des fusions-acquisitions

Enfin, il convient de souligner l’essor fulgurant des Sociétés d’Acquisition à vocation Spécifique (SPAC), qui ont bouleversé le marché des fusions-acquisitions ces dernières années. Ces véhicules d’investissement permettent aux entreprises de lever des fonds en Bourse sans passer par une introduction en bourse traditionnelle (IPO). Les SPAC cherchent ensuite à acquérir une entreprise cible pour lui permettre de se développer et de se consolider. Selon SPAC Research, les SPAC ont représenté près de 20 % des transactions de fusions-acquisitions en 2021.

Au vu de ces tendances, le marché des fusions-acquisitions semble voué à continuer de croître dans les années à venir, porté par la reprise économique, l’innovation technologique, la consolidation des secteurs stratégiques et l’émergence de nouvelles formes d’investissement comme les SPAC. Les entreprises devront rester attentives à ces évolutions pour saisir les opportunités et relever les défis que présente cette dynamique du marché.