Création d’entreprise: les aides financières incontournables


Se lancer dans la création d’une entreprise est une aventure passionnante, mais également jalonnée de défis. Parmi ces derniers, le financement joue un rôle primordial pour assurer la pérennité et le développement de votre activité. Fort heureusement, de nombreuses aides financières existent pour soutenir les entrepreneurs dans leur projet. Découvrez dans cet article les principales aides incontournables pour réussir votre création d’entreprise.

Les aides à la création d’entreprise proposées par l’État et les collectivités territoriales

Le NACRE (Nouvel Accompagnement pour la Création et la Reprise d’Entreprise) est un dispositif d’aide à la création ou reprise d’entreprise, qui s’adresse notamment aux demandeurs d’emploi, bénéficiaires du RSA, jeunes de moins de 26 ans et personnes en situation de handicap. Le NACRE propose un accompagnement personnalisé et peut accorder un prêt à taux zéro dont le montant varie entre 1 000 € et 10 000 €.

Le dispositif ACCRE (Aide aux Chômeurs Créateurs ou Repreneurs d’Entreprise) est destiné aux demandeurs d’emploi indemnisés ou non, ainsi qu’à certaines catégories spécifiques comme les travailleurs handicapés ou les personnes ayant conclu un contrat d’appui au projet d’entreprise. L’aide consiste en une exonération partielle des charges sociales pendant les 12 premiers mois d’activité, pouvant être prolongée jusqu’à 36 mois pour les micro-entrepreneurs.

Les aides locales et régionales sont également nombreuses et varient en fonction de la localisation géographique de votre entreprise. Il peut s’agir de subventions, d’exonérations fiscales, de prêts à taux zéro ou encore d’aides à l’immobilier et à l’équipement. Renseignez-vous auprès des collectivités territoriales (région, département, commune) pour connaître les dispositifs existants dans votre zone d’implantation.

Les aides financières proposées par Bpifrance

Bpifrance, la Banque Publique d’Investissement, est un acteur incontournable dans le soutien aux créateurs d’entreprise en France. Elle propose une gamme variée d’aides financières adaptées aux besoins des entrepreneurs :

– Le prêt à la création d’entreprise (PCE), qui consiste en un prêt sans garantie ni caution personnelle, dont le montant varie entre 2 000 € et 7 000 €. Ce prêt est accordé en complément d’un financement bancaire classique.

– Le prêt innovation, destiné aux entreprises innovantes ayant moins de trois ans d’existence et présentant un projet de développement ambitieux. Le montant du prêt peut aller jusqu’à 1 million d’euros.

– Les garanties Bpifrance, qui permettent de faciliter l’accès au financement bancaire en garantissant une partie du crédit accordé par la banque. Bpifrance peut ainsi garantir jusqu’à 70 % du montant du prêt pour les entreprises en création.

– Les subventions pour l’innovation, qui soutiennent les projets de recherche et développement, d’innovation et de croissance des entreprises innovantes. Ces subventions peuvent couvrir jusqu’à 45 % des dépenses éligibles pour les PME et jusqu’à 60 % pour les jeunes entreprises innovantes (JEI).

Les aides financières proposées par les réseaux d’accompagnement et de financement

En plus des dispositifs publics, plusieurs réseaux d’accompagnement et de financement apportent leur soutien aux créateurs d’entreprise :

– Les boutiques de gestion (BGE), qui proposent un accompagnement personnalisé à la création d’entreprise, ainsi que des formations, ateliers et outils pour faciliter le montage financier et le développement commercial de votre projet.

– Les réseaux France Active, qui offrent un appui technique et financier aux entrepreneurs ayant un projet à fort impact social ou environnemental. Parmi les outils proposés figurent notamment le fonds de garantie France Active Garantie (FAG) et le prêt solidaire à l’emploi (PSE).

– Les plateformes d’initiative locale (PFIL), qui regroupent des acteurs locaux engagés dans le soutien aux entrepreneurs. Elles peuvent accorder des prêts d’honneur à taux zéro, sans garantie ni caution personnelle, ainsi que des garanties sur emprunt bancaire.

– Les réseaux Entreprendre, qui accompagnent les créateurs et repreneurs d’entreprise ayant un projet de création significatif en termes d’emplois ou de chiffre d’affaires. Ils proposent notamment des prêts d’honneur à taux zéro et un accompagnement personnalisé par un chef d’entreprise bénévole.

Les aides financières spécifiques aux femmes entrepreneures

Pour encourager l’entrepreneuriat féminin, plusieurs dispositifs spécifiques ont été mis en place :

– Le fonds de garantie à l’initiative des femmes (FGIF), qui garantit jusqu’à 70 % du montant des prêts bancaires accordés aux femmes entrepreneures, sans exiger de caution personnelle.

– Le réseau Women Equity for Growth, qui soutient les entreprises dirigées par des femmes en leur proposant un accompagnement personnalisé, des formations et des opportunités de financement.

– La plateforme de crowdfunding Ulule a également lancé une initiative appelée #EllaFunding, destinée à soutenir les projets portés par des femmes entrepreneures en leur offrant une visibilité accrue et un accompagnement spécifique.

Ainsi, quel que soit votre profil ou votre projet, il existe très certainement une aide financière adaptée à vos besoins. N’hésitez pas à vous renseigner et à solliciter ces dispositifs pour maximiser vos chances de réussite dans la création de votre entreprise.